Dernières tendances en matière de e-commerce

Les sites e-commerce continuent de faire parler d’eux avec un chiffre d’affaires en perpétuelle augmentation. Le rapport du FEVAD indique une augmentation de 25% de leur chiffre d’affaires lors de leur premier trimestre 2021. En 2022, la tendance ecommerce continue, avec une augmentation de 15,1% sur le premier trimestre. Mais qu’est-ce qui explique un tel succès ? Pourquoi les clients sont-ils attirés par la boutique dématérialisée ? Qu’apporte-t-elle de plus que la boutique physique ? Nous faisons le point au sein de cet article.

La place du responsive

Cela fait maintenant bien des années que le smartphone a dépassé une utilisation uniquement dédiée aux appels. Les consommateurs sont nombreux à l’utiliser pour surfer sur internet, prendre rendez-vous avec des professionnels, faire une réservation restaurant… Ainsi qu’acheter en ligne des biens de consommation.

La tendance du e-commerce ne cesse de prendre de l’ampleur, aussi bien auprès de la génération Z que de la génération Y. En conséquence, les sites internet n’ont pas d’autre choix que de créer des sites web avant tout dédiés à l’achat sur téléphone. Dans le jargon, on parle d’un site web responsive, soit un site conçu d’un point de vue design pour être adapté au téléphone.

Une donnée à prendre en compte si votre site e-commerce n’est toujours pas responsive. Les utilisateurs sont nombreux à quitter un site web, dès lors que celui-ci ne répond pas aux codes numériques qu’on attend de lui en 2022.

Plus de transparence …. Et de vert !

En matière de tendances e-commerce, la crise sanitaire a un réel impact sur notre économie. Les particuliers français ont envie de consommer des produits d’origine française, ainsi que d’être plus respectueux de l’environnement. Les étiquettes des produits sont analysées sur la toile et celles qui ne savent pas conforme à une politique environnementale sont tout de suite dénoncées.

Dans cette même logique, les sites web sont appelés à amener plus de transparence, notamment quant aux process de livraison. Si certains consommateurs préfèrent avant tout acheter dans des magasins de proximité, certains sont prêts à dépenser quelques centimes de plus pour réduire l’empreinte de carbone de leur achat. Une option de nos jours payante, que seuls 12% des utilisateurs sont prêts à réaliser. Une affaire à suivre…

Encore plus d’intelligence artificielle

L’IA, ou intelligence artificielle, est de plus en plus présente au sein de nos habitudes de consommation. Afin d’influencer les utilisateurs sur leur site web, une des tendances du ecommerce est de personnaliser au maximum l’expérience utilisateur.

Pour ce faire, les données sont récoltées et analysées dans l’optique d’augmenter le taux de conversion. Pour donner un exemple, lors de votre achat en ligne, vous communiquez des données personnelles : nom, adresse de livraison, nombre de produits achetés, panier moyen, etc. L’intelligence artificielle se charge de créer une newsletter entièrement personnalisée, selon les habitudes d’achat du consommateur.

Ainsi, le client va recevoir une newsletter sur mesure. Son statut sur le site web est analysé : est-ce un acheteur en cours de fidélisation, un client fidèle, un ambassadeur de la marque, un VIP, etc. ? A la suite de son statut et de son historique d’achats en magasin, la newsletter peut comporter :

Une recommandation de produits, issue de l’analyse de ses précédents achats,
Un bouton invitant à cliquer pour découvrir encore plus de produits, en retournant sur le site ecommerce,

Une promotion exceptionnelle, en lien avec ses habitudes de consommation et en phase avec son panier moyen, etc.

L’intelligence artificielle permet de personnaliser au maximum l’expérience client. Cette tendance ecommerce permet de maximiser les chances de le voir revenir sur la plateforme, pour un second achat.

La construction du storytelling

Autre tendance ecommerce qui fait parler d’elle ces dernières années : le storytelling. Cette technique marketing connait de plus en plus d’adeptes sur la toile. Son objectif ? Créer une histoire autour de la marque, sensibiliser les internautes et créer une communauté autour de l’image de la marque.

Les clients sont non seulement des adorateurs des produits que vous proposez en ligne, mais également de fervents défenseurs de vos valeurs. Cette technique marketing est très appréciée car elle permet de se démarquer de ses concurrents : dans l’humanitaire, l’écologie, etc.

Attention cependant à ne pas en faire trop ! Par exemple, l’une des tendances ecommerce de cette année est de dénoncer le greenwashing. Celui-ci consiste à utiliser des sensibiliser les clients sur la responsabilité écologique de leurs produits, alors que la réalité en est bien éloignée. Les marques qui utilisent ces arguments trompeurs sont décriées sur la toile. Le storytelling, c’est raconter ou créer une histoire autour de la marque, mettre en avant les valeurs de l’entreprise, mais non pas mentir sur ses produits, ses services et/ou sur l’ensemble de ses moyens de fonctionnement.

Vendre via les réseaux sociaux

Selon Theinfluencemarketingfactory, 97% des utilisateurs de la génération Z sont en recherche d’inspiration sur les réseaux sociaux, avant de se décider à acheter. Une statistique qui fait écho à l’une des dernières tendances ecommerces actuelles : la vente des produits et de services via les réseaux sociaux.

Les réseaux sociaux sont devenus un canal d’acquisition à part entière. Sachant que les utilisateurs de la génération Z sont amenés à grandir, il est important de prendre le train des réseaux sociaux le plus rapidement possible. De nombreux réseaux sociaux comme Tik Tok, Instagram ou encore Facebook ne cessent de simplifier au maximum les process de vente et de paiement sur leur site internet.

La 3D ou la place de la vidéo dans le retail

L’une des tendances e-commerce les plus visibles sur la toile est l’utilisation du 3D et de la vidéo dans la présentation des produits. De nombreux sites web ont transformé le retail expérience des utilisateurs. Avec la crise sanitaire, il fallait que le produit soit plus impactant et visible auprès de l’utilisateur, enfermé chez lui.

La présentation 3D des produits donnait l’illusion à l’utilisateur qu’il le détenait déjà entre ses mains. Si l’utilisateur ne peut pas venir en boutique, c’est la boutique qui s’invite chez lui ! Une nouvelle manière de percevoir la vente de produits en ligne… Et qui risque de s’inscrire dans nos nouvelles habitudes de consommation.

À retenir sur les tendances e-commerce

Les dernières tendances e-commerce convergent vers le numérique. Ce nouveau canal d’acquisition client peut être exploité de bien des manières pour augmenter le panier moyen des utilisateurs et les encourager à retourner sur le site web après achat. Une affaire à suivre de près, quand on sait que notre société de consommation n’est qu’à ses balbutiements en matière de numérique.

CONTACT

Téléphone : +33 7672 79708
hello@onlive.site